Ceux d’en Face, événement créé en partenariat avec Animakt

 

Plusieurs fois repoussé pour raison de contrainte sanitaire, l’événement « Ceux d’en face » a pu enfin avoir lieu au mois d’Octobre.

On va penser qu’on a que des ami(e)s parmi les gens qui nous programment ou avec qui nous montons des projets, mais ici encore, c’est vrai.

Les membres d’Animakt structure d’agitation culturelle et lieu de fabrique situé à Saulx Les Chartreux, non loin de la capitale, eu égard à nos années de partenariat (plusieurs spectacles programmés, grosse action culturelle et quelques résidences) nous ont unanimement sollicité afin d’être artistes associés pour le festival Ceux d’en face. Des compagnies illustres nous ayant précédé c’est avec fierté que nous avons accepté.

Ceux d’en face, ça a lieu tous les deux ans. Pendant 4 jours, de 19h00 à 1h00 du matin, il s’agit pour une centaine de spectateurs de participer à une aventure théâtrale, repas et digestif compris.

En concertation avec nos commanditaires, nous avons choisi d’explorer le thème du choix. Un thème très large qui nous a permis de brasser, en vrac, l’idée de déterminisme, du libre arbitre, voir du consentement et bien sûr de la manipulation. Milgram et son expérience ne sont jamais très loin.

Il a fallu nous adjoindre les compétences de nombreux autres artistes afin de parfaire la soirée. Un magicien, un chanteur lyrique, une compagnie ardéchoise, un transformiste italien, de nombreux musiciens et une armée de bénévoles ont participé à cette aventure.

Il y a eu, des renversements de régime, des choilettes, beaucoup de hasard, un musée éphémère, des témoignages poignants, des claques, des rendez-vous secrets, un bar clandestin…

Ce fut quatre soirées hors du temps, difficiles à décrire en quelques lignes.

Là encore nous sommes assez fiers du résultat. Parfois nous ne le sommes pas et n’avons aucun mal à en parler. Nos échecs, dans notre parcours, pèsent aussi lourd que nos réussites.